Togo : Autonomisation économique de la femme en avant pour plus d’égalité

Raymonde K de Souza Pdte de la CFU« L’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et tous », voilà le thème retenu cette année pour célébrer la journée internationale de la femme. Or, 44,5% des femmes entre 15 et 24 ans ne sont pas alphabétisées au Togo, selon les statistiques tirées de l’enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) réalisée en 2006. Que faire alors pour accroître ce taux ?

Seule une « autonomisation économique de la femme » pourra combler ce fossé ou l’atténuer, semblent répliquer les autorités Togolaises à travers le choix du thème national pour commémorer cette année la journée de la femme célébrée chaque 8 mars.

Et pour voir ce principe devenir une réalité dans les années à venir, les premières responsables de la Convention des Femmes pour Unir (CFU) se sont déplacées sur Aného dans la préfecture des Lacs.

Objectif, avoir un contact de proximité avec ces nombreuses femmes de la localité et leur faire adhérer les idéaux de la CFU, comme nous l’a mieux exprimé la Présidente Me Kayi Raymonde Lawson de Souza : « les femmes sont nombreuses dans cette région, elles ont de nombreuses activités mais elles ne sont jamais venus à la rencontre de la CFU. Donc nous nous sommes décidées cette année, de venir vers elles pour leur parler de la CFU et de la journée de la femme. Je précise que dans toutes les régions du Togo, la CFU va célébrer la journée de la femme. Nous commençons ici à Aného mais demain, toutes les régions fêteront la journée de la femme ».

Si la différence entre la scolarisation des filles et des garçons semble équilibrée au niveau national : 71,8% pour les filles contre 77,3% pour les garçons, les disparités entre régions s’avèrent inquiétantes. Lomé enregistre un taux net de scolarisation de 89% des enfants alors que les régions de Kara et Savanes enregistrent respectivement 64% et 48% d’enfants scolarisés. Un problème qui doit avoir un début de solution à travers la promotion de la gente féminine à travers des actions concrètes telles que la mise à disposition des bourses d’étude pour les filles qui auront obtenus le BAC avec mention bien ;  des bourses de stages pour perfectionnement pour les filles qui excellent dans les métiers comme la coiffure, la couture etc ; et l’encouragement des filles qui exercent les métiers comme la maçonnerie, la menuiserie etc. selon la Présidente de la CFU.

Cette sortie des premières responsables de la CFU a été une occasion pour exposer sur le Fonds national de la finance inclusive, une nouvelle institution mise en place par le Chef de l’Etat pour soutenir les activités des femmes. « Il est important d’en parler aux femmes pour qu’elles puissent en bénéficier dans leurs différentes activités », nous a confié Mme Benissan Télé, cadre de la CFU.

Les femmes rassemblées ce matin n’ont pas omis de présenter certaines doléances comme l’accès à l’eau potable, le renforcement de leur capacité sur les contours de la microfinance et le difficile accès de circulation sur la route par la l’érection des dos d’âne. Des doléances que la Présidente et sa délégation ont favorablement reçu puisqu’elles comptent passer une nuit dans la région pour poursuivre les discussions avec des regroupements de femmes.

Bonaventure MAWUVI

 

Auteur
Par
@

In The News

Actu Video

météo
Mercredi
30° 25°
17 km/h
La pluie:1.1mm
Humidité:83%
Niege:4700m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

08:50h/20:55h
Jeudi
29° 24°
9 km/h
La pluie:4.3mm
Humidité:84%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

09:38h/21:43h
Vendredi
30° 24°
14 km/h
La pluie:1.6mm
Humidité:83%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

10:24h/22:31h
tiempo.com   +info

Actu Video

météo
Mercredi
30° 25°
17 km/h
La pluie:1.1mm
Humidité:83%
Niege:4700m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

08:50h/20:55h
Jeudi
29° 24°
9 km/h
La pluie:4.3mm
Humidité:84%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

09:38h/21:43h
Vendredi
30° 24°
14 km/h
La pluie:1.6mm
Humidité:83%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

10:24h/22:31h
tiempo.com   +info

Togo : Autonomisation économique de la femme en avant pour plus d’égalité

7th mars, 2014

Raymonde K de Souza Pdte de la CFU« L’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et tous », voilà le thème retenu cette année pour célébrer la journée internationale de la femme. Or, 44,5% des femmes entre 15 et 24 ans ne sont pas alphabétisées au Togo, selon les statistiques tirées de l’enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) réalisée en 2006. Que faire alors pour accroître ce taux ?

Seule une « autonomisation économique de la femme » pourra combler ce fossé ou l’atténuer, semblent répliquer les autorités Togolaises à travers le choix du thème national pour commémorer cette année la journée de la femme célébrée chaque 8 mars.

Et pour voir ce principe devenir une réalité dans les années à venir, les premières responsables de la Convention des Femmes pour Unir (CFU) se sont déplacées sur Aného dans la préfecture des Lacs.

Objectif, avoir un contact de proximité avec ces nombreuses femmes de la localité et leur faire adhérer les idéaux de la CFU, comme nous l’a mieux exprimé la Présidente Me Kayi Raymonde Lawson de Souza : « les femmes sont nombreuses dans cette région, elles ont de nombreuses activités mais elles ne sont jamais venus à la rencontre de la CFU. Donc nous nous sommes décidées cette année, de venir vers elles pour leur parler de la CFU et de la journée de la femme. Je précise que dans toutes les régions du Togo, la CFU va célébrer la journée de la femme. Nous commençons ici à Aného mais demain, toutes les régions fêteront la journée de la femme ».

Si la différence entre la scolarisation des filles et des garçons semble équilibrée au niveau national : 71,8% pour les filles contre 77,3% pour les garçons, les disparités entre régions s’avèrent inquiétantes. Lomé enregistre un taux net de scolarisation de 89% des enfants alors que les régions de Kara et Savanes enregistrent respectivement 64% et 48% d’enfants scolarisés. Un problème qui doit avoir un début de solution à travers la promotion de la gente féminine à travers des actions concrètes telles que la mise à disposition des bourses d’étude pour les filles qui auront obtenus le BAC avec mention bien ;  des bourses de stages pour perfectionnement pour les filles qui excellent dans les métiers comme la coiffure, la couture etc ; et l’encouragement des filles qui exercent les métiers comme la maçonnerie, la menuiserie etc. selon la Présidente de la CFU.

Cette sortie des premières responsables de la CFU a été une occasion pour exposer sur le Fonds national de la finance inclusive, une nouvelle institution mise en place par le Chef de l’Etat pour soutenir les activités des femmes. « Il est important d’en parler aux femmes pour qu’elles puissent en bénéficier dans leurs différentes activités », nous a confié Mme Benissan Télé, cadre de la CFU.

Les femmes rassemblées ce matin n’ont pas omis de présenter certaines doléances comme l’accès à l’eau potable, le renforcement de leur capacité sur les contours de la microfinance et le difficile accès de circulation sur la route par la l’érection des dos d’âne. Des doléances que la Présidente et sa délégation ont favorablement reçu puisqu’elles comptent passer une nuit dans la région pour poursuivre les discussions avec des regroupements de femmes.

Bonaventure MAWUVI

 

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop