SOS pour l’école primaire publique de Boloumodji

Située à environ 38 km de Lomé la capitale du Togo, l’Ecole primaire publique (EPP) Boloumodji 2 (préfecture du Zio) est sans toiture depuis samedi 7 octobre dernier. Une situation due à une pluie qui a fait dégringoler les pilonnes qui soutenaient apatame dressé depuis des années dans cette localité.

Malgré la visite des responsables de l’éducation de la préfecture dans cette localité, rien n’a encore bougé et les élèves sont obligés de rester sous les arbres disponibles sur la cour de l’école pour recevoir les cours.

Quatre enseignants se partagent 213 élèves  de la classe de CP au CM.

La colère était visible chez les populations de cette localité qui pensent être abandonnées par l’autorité publique locale.

Les enseignants rencontrés sur place, pensent que des mesures seront rapidement prises par les autorités de l’enseignement pour permettre aux élèves de vaquer à leur liberté. Ils les exhortent cependant à aller vers le professionnalisme.

Bonaventure N. MAWUVI

Related Topics
Auteur
Par
@
Related Posts

In The News

Actu Video

Actu Video

SOS pour l’école primaire publique de Boloumodji

12th octobre, 2017

Située à environ 38 km de Lomé la capitale du Togo, l’Ecole primaire publique (EPP) Boloumodji 2 (préfecture du Zio) est sans toiture depuis samedi 7 octobre dernier. Une situation due à une pluie qui a fait dégringoler les pilonnes qui soutenaient apatame dressé depuis des années dans cette localité.

Malgré la visite des responsables de l’éducation de la préfecture dans cette localité, rien n’a encore bougé et les élèves sont obligés de rester sous les arbres disponibles sur la cour de l’école pour recevoir les cours.

Quatre enseignants se partagent 213 élèves  de la classe de CP au CM.

La colère était visible chez les populations de cette localité qui pensent être abandonnées par l’autorité publique locale.

Les enseignants rencontrés sur place, pensent que des mesures seront rapidement prises par les autorités de l’enseignement pour permettre aux élèves de vaquer à leur liberté. Ils les exhortent cependant à aller vers le professionnalisme.

Bonaventure N. MAWUVI

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop