Société : LE CIFRAD plaide pour une adoption rapide du code sur le foncier au Togo

Au Togo, plus de 80 de litiges pendantes devant les juridictions sont relatifs au problème du foncier selon un rapport produit par la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR). Cette situation qui est source de multiples conflits dans les communautés ne laisse pas indifférente le Centre d’information, de formation, de recherche et d’assistance en droit (CIFRAD) qui a lancé un vaste projet de plaidoyer envers l’Etat avec pour finalité l’adoption d’un code foncier.

Les différentes actions qui seront menées dans le cadre de ce projet visent à l’amélioration du dispositif juridique national en matière foncière. Elles permettront de prévenir et résoudre les conflits liés au foncier avec des méthodes et des outils plus appropriés.

« Les résultats de cette activité serviront essentiellement à apporter un appui au gouvernement dans le processus de réconciliation avec le concours de tous les acteurs concernés » affirme Jean Baptiste TAGBATA, Chargé de projet au PASCRENA.
Quatre actions majeures sont prévues pour être entreprises dans le cadre de ce projet. Il s’agit de l’étude nationale sur le foncier, le renforcement des acteurs de plaidoyer sur le foncier, l’atelier national de partage et de validation des résultats de l’étude national et du plaidoyer pour l’adoption d’un code foncier togolais.

Plusieurs interrogations ont été abordées par le CIFRAD dans la réalisation de ce projet notamment : qui sont les acteurs de ce conflit ? Qu’est ce qui le favorise ? Quelles sont ces implications ? Il s’est agi en somme de diagnostiquer en profondeur les tenants et aboutissants des causes profondes qui minent le secteur du foncier pour ensuite proposer des alternatives à l’ensemble des acteurs que sont le gouvernement, les chefs traditionnels et les populations.

Pour le CIFRAD, « chaque entité de la population a un rôle fondamental à jouer pour créer un Togo où la sécurité foncière est garantie. Seuls une sincère volonté et un engagement réel pourraient emmener à cette sécurité foncière, gage d’une réconciliation de tous les fils et fille du Togo ».

Le CIFRAD est une équipe de formateurs, de militants et chercheurs en droit et en droits humains. Son but est de renforcer les capacités des organisations afin de mettre en œuvre des activités d’éducation à travers le renforcement de la citoyenneté. Il met sa compétence à la disposition des personnes désireuses de se former en droits humains d’une part et d’apporter à toute personne, l’accompagnement nécessaire dans toute affaire relevant du droit et des droits humains d’autre part.

Bonaventure N. MAWUVI

Auteur
Par
@

In The News

Actu Video

Actu Video

Société : LE CIFRAD plaide pour une adoption rapide du code sur le foncier au Togo

18th septembre, 2015

Au Togo, plus de 80 de litiges pendantes devant les juridictions sont relatifs au problème du foncier selon un rapport produit par la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR). Cette situation qui est source de multiples conflits dans les communautés ne laisse pas indifférente le Centre d’information, de formation, de recherche et d’assistance en droit (CIFRAD) qui a lancé un vaste projet de plaidoyer envers l’Etat avec pour finalité l’adoption d’un code foncier.

Les différentes actions qui seront menées dans le cadre de ce projet visent à l’amélioration du dispositif juridique national en matière foncière. Elles permettront de prévenir et résoudre les conflits liés au foncier avec des méthodes et des outils plus appropriés.

« Les résultats de cette activité serviront essentiellement à apporter un appui au gouvernement dans le processus de réconciliation avec le concours de tous les acteurs concernés » affirme Jean Baptiste TAGBATA, Chargé de projet au PASCRENA.
Quatre actions majeures sont prévues pour être entreprises dans le cadre de ce projet. Il s’agit de l’étude nationale sur le foncier, le renforcement des acteurs de plaidoyer sur le foncier, l’atelier national de partage et de validation des résultats de l’étude national et du plaidoyer pour l’adoption d’un code foncier togolais.

Plusieurs interrogations ont été abordées par le CIFRAD dans la réalisation de ce projet notamment : qui sont les acteurs de ce conflit ? Qu’est ce qui le favorise ? Quelles sont ces implications ? Il s’est agi en somme de diagnostiquer en profondeur les tenants et aboutissants des causes profondes qui minent le secteur du foncier pour ensuite proposer des alternatives à l’ensemble des acteurs que sont le gouvernement, les chefs traditionnels et les populations.

Pour le CIFRAD, « chaque entité de la population a un rôle fondamental à jouer pour créer un Togo où la sécurité foncière est garantie. Seuls une sincère volonté et un engagement réel pourraient emmener à cette sécurité foncière, gage d’une réconciliation de tous les fils et fille du Togo ».

Le CIFRAD est une équipe de formateurs, de militants et chercheurs en droit et en droits humains. Son but est de renforcer les capacités des organisations afin de mettre en œuvre des activités d’éducation à travers le renforcement de la citoyenneté. Il met sa compétence à la disposition des personnes désireuses de se former en droits humains d’une part et d’apporter à toute personne, l’accompagnement nécessaire dans toute affaire relevant du droit et des droits humains d’autre part.

Bonaventure N. MAWUVI

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop