Interview de Me Thérèse DONU lauréate Justice Makers 2017 : « il nous a été donné de constater qu’aujourd’hui encore, des femmes, … sont victimes d’un certain nombre d’abus … »

Lauréate JusticeMaker 2017, Me Thérèse DONU était samedi 30 septembre dernier en atelier de sensibilisation avec les Organisations de la société civile (OSC) sous le thème : « l’égalité et la non-discrimination dans l’accès à la justice ». Un concours organisé par International Bridges to Justice (I.B.J.),  une organisation engagé à poursuivre les efforts de plaidoyer international pour la réalisation des droits de procédure régulière au-delà des frontières nationales. Avocat-Associé au cabinet MARTIAL AKAKPO & ASSOCIES, société d’avocats à Lomé, nous avons voulu mieux comprendre les motivations qui ont profité au choix de notre lauréate.

Bonjour Me Thérèse DONU, vous êtes lauréate Justice Makers 2017. Qu’est-ce que Justice Makers. Et comment en êtes-vous arrivée à ce statut ?

J’ai découvert JUSTICE MAKERS lors du 31ème Congrès de la Conférence Internationale des Barreaux (CIB) tenu à Yaoundé au Cameroun en Décembre 2016.

Il s’agit en effet d’une compétition internationale ouverte aux avocats et aux associations de défense des droits de l’homme, un projet de International Bridge To Justice (IBJ). Cette année encore, la compétition a été lancée et je suis l’une des cinq (05) lauréates africaines parmi les dix (10) lauréats proclamés.

La particularité de cette compétition réside en la présentation et en la défense d’un projet réalisable sur une période de huit (08) mois. Ce projet est soumis à un jury qui après examen, décide du choix des lauréats.

Chaque lauréat a droit à une bourse qui devra exclusivement servir pour la réalisation du projet défendu. Je précise que c’est la première fois que la compétition a été élargie aux pays d’Afrique francophone et cette initiative doit être saluée. 

Au Togo, beaucoup de justiciables ignorent les différentes voies de recours ou saisines des institutions judiciaires. Quelles sont les principales initiatives ou actions que vous envisagez mener pour réduire cette insuffisance ?

Au cours de la compétition, j’ai eu à défendre le projet que j’ai intitulé JUSTICE POUR TOUS. Ce projet vise en effet  à garantir aux minorités vulnérables, leur droit d’accès à la justice et il est mis en œuvre à travers des campagnes de sensibilisation et des ateliers de formation. Ceci me semble nécessaire dans la mesure où lors des enquêtes menées par mon équipe, il nous a été donné de constater qu’aujourd’hui encore, des femmes, des enfants et des catégories de personnes clés sont victimes d’un certain nombre d’abus mais ignorent leur droit d’accès à la justice. Pire, d’autres subissent des abus sans toutefois en avoir conscience mais en évoquant des questions culturelles ou celles liées à la tradition.

Une fois que la population sera sensibilisée et imprégnée de ses droits, nous recueillerons quelques cas d’abus qui seront portés à notre connaissance et verrons dans quelle mesure orienter les intéressés.

Quelles sont vos perspectives en rapport avec ce prix ?

L’objectif poursuivi aujourd’hui est de sensibiliser la population et les victimes sur leurs droits d’accès à la justice, les encourager à affronter la justice peu importe leurs faiblesses.

Les cellules d’écoute que nous avons mises en place serviront fondamentalement à conseiller les victimes d’abus et à leur indiquer éventuellement la procédure appropriée au cas où celles-ci voudront porter leurs réclamations par-devant les juridictions.

Des assistances ponctuelles peuvent également avoir lieu en fonction du cas.

Propos recueillis par Bonaventure N’Coué MAWUVI

 

Related Topics
Auteur
Par
@
Related Posts

In The News

Actu Video

météo
Mercredi
30° 25°
17 km/h
La pluie:1.1mm
Humidité:83%
Niege:4700m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

08:50h/20:55h
Jeudi
29° 24°
9 km/h
La pluie:4.3mm
Humidité:84%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

09:38h/21:43h
Vendredi
30° 24°
14 km/h
La pluie:1.6mm
Humidité:83%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

10:24h/22:31h
tiempo.com   +info

Actu Video

météo
Mercredi
30° 25°
17 km/h
La pluie:1.1mm
Humidité:83%
Niege:4700m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

08:50h/20:55h
Jeudi
29° 24°
9 km/h
La pluie:4.3mm
Humidité:84%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

09:38h/21:43h
Vendredi
30° 24°
14 km/h
La pluie:1.6mm
Humidité:83%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

10:24h/22:31h
tiempo.com   +info

Interview de Me Thérèse DONU lauréate Justice Makers 2017 : « il nous a été donné de constater qu’aujourd’hui encore, des femmes, … sont victimes d’un certain nombre d’abus … »

5th octobre, 2017

Lauréate JusticeMaker 2017, Me Thérèse DONU était samedi 30 septembre dernier en atelier de sensibilisation avec les Organisations de la société civile (OSC) sous le thème : « l’égalité et la non-discrimination dans l’accès à la justice ». Un concours organisé par International Bridges to Justice (I.B.J.),  une organisation engagé à poursuivre les efforts de plaidoyer international pour la réalisation des droits de procédure régulière au-delà des frontières nationales. Avocat-Associé au cabinet MARTIAL AKAKPO & ASSOCIES, société d’avocats à Lomé, nous avons voulu mieux comprendre les motivations qui ont profité au choix de notre lauréate.

Bonjour Me Thérèse DONU, vous êtes lauréate Justice Makers 2017. Qu’est-ce que Justice Makers. Et comment en êtes-vous arrivée à ce statut ?

J’ai découvert JUSTICE MAKERS lors du 31ème Congrès de la Conférence Internationale des Barreaux (CIB) tenu à Yaoundé au Cameroun en Décembre 2016.

Il s’agit en effet d’une compétition internationale ouverte aux avocats et aux associations de défense des droits de l’homme, un projet de International Bridge To Justice (IBJ). Cette année encore, la compétition a été lancée et je suis l’une des cinq (05) lauréates africaines parmi les dix (10) lauréats proclamés.

La particularité de cette compétition réside en la présentation et en la défense d’un projet réalisable sur une période de huit (08) mois. Ce projet est soumis à un jury qui après examen, décide du choix des lauréats.

Chaque lauréat a droit à une bourse qui devra exclusivement servir pour la réalisation du projet défendu. Je précise que c’est la première fois que la compétition a été élargie aux pays d’Afrique francophone et cette initiative doit être saluée. 

Au Togo, beaucoup de justiciables ignorent les différentes voies de recours ou saisines des institutions judiciaires. Quelles sont les principales initiatives ou actions que vous envisagez mener pour réduire cette insuffisance ?

Au cours de la compétition, j’ai eu à défendre le projet que j’ai intitulé JUSTICE POUR TOUS. Ce projet vise en effet  à garantir aux minorités vulnérables, leur droit d’accès à la justice et il est mis en œuvre à travers des campagnes de sensibilisation et des ateliers de formation. Ceci me semble nécessaire dans la mesure où lors des enquêtes menées par mon équipe, il nous a été donné de constater qu’aujourd’hui encore, des femmes, des enfants et des catégories de personnes clés sont victimes d’un certain nombre d’abus mais ignorent leur droit d’accès à la justice. Pire, d’autres subissent des abus sans toutefois en avoir conscience mais en évoquant des questions culturelles ou celles liées à la tradition.

Une fois que la population sera sensibilisée et imprégnée de ses droits, nous recueillerons quelques cas d’abus qui seront portés à notre connaissance et verrons dans quelle mesure orienter les intéressés.

Quelles sont vos perspectives en rapport avec ce prix ?

L’objectif poursuivi aujourd’hui est de sensibiliser la population et les victimes sur leurs droits d’accès à la justice, les encourager à affronter la justice peu importe leurs faiblesses.

Les cellules d’écoute que nous avons mises en place serviront fondamentalement à conseiller les victimes d’abus et à leur indiquer éventuellement la procédure appropriée au cas où celles-ci voudront porter leurs réclamations par-devant les juridictions.

Des assistances ponctuelles peuvent également avoir lieu en fonction du cas.

Propos recueillis par Bonaventure N’Coué MAWUVI

 

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop