Le gouvernement du Togo connecté sur Internet

Faure Gnassingbé a procédé ce lundi à Lomé à la coupure symbolique du ruban qui marque le début d’une ère nouvelle pour l’administration togolaise : le « e-gouvernement ». L’objectif étant de mettre en en place une administration connectée au service des citoyens togolais.

Pour Cina Lawson, ministre des postes et de l’économie numérique, le réseau e-gouvernement favorise également une meilleure visibilité du Togo et de ses institutions sur internet. Il hisse le pays au rang du Kenya, de l’Afrique du Sud et du Sénégal pour le nombre d’administrations connectées 

Désormais explique-t-elle, il est possible au citoyen togolais, d’effectuer “ses démarches au quotidien dans les meilleures conditions et délais“. Ce dernier pourra également aisément accomplir en ligne ces démarches administratives grâce à leur dématérialisation.

En termes de chiffres, le « E-Gouvernement », c’est 250 km de fibre optique qui ont permis le raccordement à l’internet haut débit de 560 bâtiments (543 à Lomé et 17 à Kara).

Sont concernés la Présidence, les ministères, l’Assemblée nationale, les institutions étatiques, les tribunaux, les lycées publics, les hôpitaux. Au Togo, on parlera donc dorénavant de e-administration, e-santé, e-sécurité, e-commerce.

Boris Cyriaque

Auteur
Par
@

In The News

Actu Video

Actu Video

Le gouvernement du Togo connecté sur Internet

24th avril, 2017

Faure Gnassingbé a procédé ce lundi à Lomé à la coupure symbolique du ruban qui marque le début d’une ère nouvelle pour l’administration togolaise : le « e-gouvernement ». L’objectif étant de mettre en en place une administration connectée au service des citoyens togolais.

Pour Cina Lawson, ministre des postes et de l’économie numérique, le réseau e-gouvernement favorise également une meilleure visibilité du Togo et de ses institutions sur internet. Il hisse le pays au rang du Kenya, de l’Afrique du Sud et du Sénégal pour le nombre d’administrations connectées 

Désormais explique-t-elle, il est possible au citoyen togolais, d’effectuer “ses démarches au quotidien dans les meilleures conditions et délais“. Ce dernier pourra également aisément accomplir en ligne ces démarches administratives grâce à leur dématérialisation.

En termes de chiffres, le « E-Gouvernement », c’est 250 km de fibre optique qui ont permis le raccordement à l’internet haut débit de 560 bâtiments (543 à Lomé et 17 à Kara).

Sont concernés la Présidence, les ministères, l’Assemblée nationale, les institutions étatiques, les tribunaux, les lycées publics, les hôpitaux. Au Togo, on parlera donc dorénavant de e-administration, e-santé, e-sécurité, e-commerce.

Boris Cyriaque

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop