La FAO et l’OIM co-présideront le Groupe mondial des Nations Unies sur la migration en 2018

L’agriculture et le développement durable sont essentiels afin de lutter contre les défis posés par la migration. La FAO et l’Organisation internationale pour les migrations ont été chargées de co-présider le Groupe mondial des Nations Unies sur la migration (GMG) en 2018.

Cette décision fait suite à la réunion des directeurs du GMG (22 entités onusiennes) qui s’est tenue à Genève mardi dernier.

Selon la FAO, cette mesure contribuera à sensibiliser davantage le public sur le rôle majeur joué par l’agriculture et le développement durable dans la résolution de problèmes liés aux déplacements massifs de population des zones rurales vers les zones urbaines et également entre les pays.

«Nous croyons fermement qu’investir davantage dans la sécurité alimentaire, le développement durable en milieu rural et dans les efforts visant à adapter l’agriculture au changement climatique, aidera à créer des conditions où les gens, et en particulier les jeunes, ne seront plus forcés d’abandonner leurs terres pour chercher une vie meilleure ailleurs», a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO.

Il a insisté sur le fait que lutter contre les migrations était un élément important du Programme de développement durable à l’horizon 2030, essentiel afin de réaliser les Objectifs de développement durable.

La FAO et les migrations

Cette co-présidence a pour objectif de s’assurer que le GMG dispose de l’expertise nécessaire en vue de s’engager dans des négociations visant à adopter le Pacte mondial pour des migration sûres, ordonnées et régulières d’ici la fin de l’année 2018. L’adoption de ce pacte résulte de la Déclaration finale du Sommet des Nations Unies qui s’est tenu à New York en 2016.

La FAO pense que les facteurs et les impacts de la migration sont étroitement liés aux objectifs mondiaux de l’Organisation qui consistent à lutter contre la faim, à atteindre la sécurité alimentaire, à réduire la pauvreté rurale et à promouvoir l’utilisation durable des ressources naturelles.

La FAO a surtout un rôle unique à jouer en réduisant les migrations rurales, compte tenu de son expérience en matière d’amélioration des conditions et de renforcement de la résilience des moyens d’existence en zone rurale.

Ensemble avec ses partenaires, la FAO s’engage également à développer ses efforts visant à renforcer la contribution positive que les migrants, les réfugiés et les déplacés internes apportent en vue de réduire la pauvreté, de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de renforcer la résilience des ménages ruraux.

Cette année, le thème de la Journée mondiale de l’alimentation, qui est célébrée le 16 octobre chaque année (jour de la commémoration de la création de l’Organisation en 1945), portera sur le lien entre migration, sécurité alimentaire et développement durable en milieu rural.

Le GMG est le principal organisme pour engager un dialogue mondial sur la migration

Promouvoir l’application d’instruments et de normes liés à la migration et encourager l’adoption d’approches plus efficaces pour répondre de manière coordonnée aux défis et aux opportunités soulevées par la migration font partie des principales priorités du GMG.

Le GMG contribue également au Forum mondial sur la migration et le développement (GFMD), le principal processus de coopération intergouvernementale sur la migration et le développement.

En 2017, la présidence tournante du GMG a été assurée par l’Université des Nations Unies. Les présidences précédentes ont été assurées par ONU Femmes (2016), la Banque mondiale (2015) et l’Organisation internationale du travail (2014).

Source : FAO

Auteur
Par
@

In The News

Association FRALOM

Association FRALOM

Catégories

Actu Video

météo
Mercredi
27° 22°
20 km/h
Humidité:87%
Niege:4700m.
Pression:1012mb
Jeudi
27° 22°
20 km/h
Humidité:85%
Niege:4700m.
Pression:1012mb
Vendredi
28° 23°
19 km/h
Humidité:86%
Niege:4600m.
Pression:1012mb
tiempo.com   +info

Association FRALOM

Association FRALOM

Catégories

Actu Video

météo
Mercredi
27° 22°
20 km/h
Humidité:87%
Niege:4700m.
Pression:1012mb
Jeudi
27° 22°
20 km/h
Humidité:85%
Niege:4700m.
Pression:1012mb
Vendredi
28° 23°
19 km/h
Humidité:86%
Niege:4600m.
Pression:1012mb
tiempo.com   +info

La FAO et l’OIM co-présideront le Groupe mondial des Nations Unies sur la migration en 2018

4th mai, 2017

L’agriculture et le développement durable sont essentiels afin de lutter contre les défis posés par la migration. La FAO et l’Organisation internationale pour les migrations ont été chargées de co-présider le Groupe mondial des Nations Unies sur la migration (GMG) en 2018.

Cette décision fait suite à la réunion des directeurs du GMG (22 entités onusiennes) qui s’est tenue à Genève mardi dernier.

Selon la FAO, cette mesure contribuera à sensibiliser davantage le public sur le rôle majeur joué par l’agriculture et le développement durable dans la résolution de problèmes liés aux déplacements massifs de population des zones rurales vers les zones urbaines et également entre les pays.

«Nous croyons fermement qu’investir davantage dans la sécurité alimentaire, le développement durable en milieu rural et dans les efforts visant à adapter l’agriculture au changement climatique, aidera à créer des conditions où les gens, et en particulier les jeunes, ne seront plus forcés d’abandonner leurs terres pour chercher une vie meilleure ailleurs», a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO.

Il a insisté sur le fait que lutter contre les migrations était un élément important du Programme de développement durable à l’horizon 2030, essentiel afin de réaliser les Objectifs de développement durable.

La FAO et les migrations

Cette co-présidence a pour objectif de s’assurer que le GMG dispose de l’expertise nécessaire en vue de s’engager dans des négociations visant à adopter le Pacte mondial pour des migration sûres, ordonnées et régulières d’ici la fin de l’année 2018. L’adoption de ce pacte résulte de la Déclaration finale du Sommet des Nations Unies qui s’est tenu à New York en 2016.

La FAO pense que les facteurs et les impacts de la migration sont étroitement liés aux objectifs mondiaux de l’Organisation qui consistent à lutter contre la faim, à atteindre la sécurité alimentaire, à réduire la pauvreté rurale et à promouvoir l’utilisation durable des ressources naturelles.

La FAO a surtout un rôle unique à jouer en réduisant les migrations rurales, compte tenu de son expérience en matière d’amélioration des conditions et de renforcement de la résilience des moyens d’existence en zone rurale.

Ensemble avec ses partenaires, la FAO s’engage également à développer ses efforts visant à renforcer la contribution positive que les migrants, les réfugiés et les déplacés internes apportent en vue de réduire la pauvreté, de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de renforcer la résilience des ménages ruraux.

Cette année, le thème de la Journée mondiale de l’alimentation, qui est célébrée le 16 octobre chaque année (jour de la commémoration de la création de l’Organisation en 1945), portera sur le lien entre migration, sécurité alimentaire et développement durable en milieu rural.

Le GMG est le principal organisme pour engager un dialogue mondial sur la migration

Promouvoir l’application d’instruments et de normes liés à la migration et encourager l’adoption d’approches plus efficaces pour répondre de manière coordonnée aux défis et aux opportunités soulevées par la migration font partie des principales priorités du GMG.

Le GMG contribue également au Forum mondial sur la migration et le développement (GFMD), le principal processus de coopération intergouvernementale sur la migration et le développement.

En 2017, la présidence tournante du GMG a été assurée par l’Université des Nations Unies. Les présidences précédentes ont été assurées par ONU Femmes (2016), la Banque mondiale (2015) et l’Organisation internationale du travail (2014).

Source : FAO

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop