Dr. Kodjovi Aubin Thon et sa Nouvelle Vision proposent une solution économique pour résoudre la crise politique au Togo

En marge de la rencontre des Chefs d’Etat de la CEDEAO sur la monnaie unique dans l’espace communautaire qui s’est tenue à Niamey ce mardi, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire et Mahamadou Issoufou du Niger se sont officiellement prononcé sur la crise sociopolitique qui secoue le Togo. Selon eux, il est nécessaire de procéder aux réformes constitutionnelles notamment la limitation du mandat présidentiel à deux et le scrutin à deux tours ; en plus de cela ils préconisent la liberté de manifestation.

Dans la diversité des propositions de sortie de crise, Dr Aubin THON président du mouvement Nouvelle Vision (NOVI) pense que les raisons qui sous-tendent cette crise sont ailleurs. Il estime qu’il faille faire un diagnostic plus poussé du problème togolais pour en sortir des solutions qui mettraient fin au cycle indéfini des crises politiques dans le pays.

Notre Rédaction vous livre l’intégralité de la proposition de Dr Thon, résidant aux Etats-Unis d’Amérique.

Depuis quelques semaines, notre nation le Togo est devenue le théâtre de plusieurs manifestations politiques en Afrique et dans le reste de la diaspora. Malgré toutes les marches de revendication jusqu’à ce jour, il semble qu’aucune solution satisfaisante n’ait été trouvé pour résoudre la crise sociopolitique que traverse notre chère nation le Togo.

Faudra-t-il continuer à multiplier et à intensifier les marches de protestations jusqu’à l’obtention des revendications des uns ? Faudra-t-il continuer à maintenir la pression sous caution de protéger l’intégrité du peuple à travers l’application des textes constitutionnels pour ou contre le peuple, ou, faudra-t-il trouver un terrain d’entente entre les partis afin de privilégier l’intérêt du peuple ?

Telles sont les questions que se posent plusieurs togolais et amis du Togo soucieux de voir une retombée satisfaisante à la crise sociopolitique que traverse notre pays le Togo.

Pour Dr. Kodjovi Aubin Thon et son mouvement Nouvelle Vision, à travers sa lettre ouverte du 01 Octobre 2017, il s’agissait de faire appel à la Diaspora pour créer un cadre de réflexion pouvant conduire à une proposition de sortie de crise. Cet appel n’a pas eu de réactions ou d’actions visibles/concrètes de la part des togolais de la Diaspora. Cependant, malgré ce manque de réaction que nous pouvons comprendre, Nouvelle Vision continue sa lutte pour le peuple en proposant son plan de sortie de crise.

Pour nous, il faut une solution économique pour résoudre le problème politique au Togo.

La démarche de la Nouvelle Vision sera menée en trois phases. En première phase, il s’agira de faire une analyse profonde et dépassionnée permettant de déceler les réels problèmes et facteurs historiques qui sont à la base du soulèvement d’une partie du peuple et de la résistance de l’autre. En second lieu, il s’agira d’identifier les grands acteurs de cette crise et d’investiguer sur les véritables motivations ou intérêts que poursuit chacun d’eux. En troisième lieu, il sera question de trouver la solution objective pouvant satisfaire les finalités identifiées et assurer le développement du peuple.

Et enfin, la compilation des solutions aux finalités des différents acteurs de cette crise permettra à la Nouvelle Vision de définir l’Ultime Plan de Sortie de la crise. Voici en quelques lignes, les détails du plan proposé par Nouvelle Vision :

Etape 1 : Quelles sont les fondements et les facteurs historiques qui ont conduit à cette crise ?

Passant par la frustration d’une opposition qui combat sans succès un régime dirigé par la même famille depuis 50 ans, aux modifications jugées arbitraires portées à une Constitution préalablement votée à plus de 97% par le peuple pour arriver au non-respect par les partis, des accords et conventions signés pour une amélioration des conditions des citoyens, il est évident que le réel problème à la base de cette crise se résume au constat d’une stratégie de gouvernance laissant croire ou laissant déduire que le régime portant à sa tête la famille Gnassingbé depuis plus de 50 ans, n’est pas favorable à une quelconque alternance malgré, les défaillances de gouvernance conduisant à une intensification de la pauvreté  d’une majorité presque laissée pour compte au profit d’une minorité abusante.

Phase 2 : Quels sont les plus grands acteurs de cette crise politique et quelles sont leurs intérêts ou finalités ?

Il s’agit:

  1. Du régime Unir (RPT/UNIR)
  2. Des leaders de l’opposition
  3. Du reste du peuple
  4. De la Diaspora
  5. Des multinationaux
  6. De l’opinion internationale

Pour le Régime Unir, notre analyse aboutit à une déduction d’une minorité cherchant à maintenir le pouvoir exécutif et à user de ses prérogatives pour se protéger contre toute éventuelle réplique ayant pour source les défaillances, abus et peines causés intentionnellement ou non contre le reste du peuple.

Pour les leaders de l’opposition, on en déduit qu’il faut que ces revendications permettent de finir avec l’invincibilité des urnes afin d’accéder à une alternance pouvant garantir un meilleur avenir pour le peuple togolais.

Pour le reste du peuple, il faut que le régime change pour espérer avoir une amélioration des conditions de vie, un respect des droits fondamentaux et un respect de la démocratie.

Pour la Diaspora, il faut un changement de la mauvaise gouvernance afin de permettre aux nationaux d’améliorer leur situation économique et d’alléger la charge financière des familles supportées par la diaspora depuis des décennies et aussi permettre une ouverture d’investissement sécurisé pouvant accroitre le désir d’investir chez soi et le retour de la compétence de la diaspora créant ainsi une réelle valeur ajouté à l’économie du pays.

Pour les multinationaux, il faudrait maintenir un régime qui garantit leur investissement peu importe son mode de gouvernance pourvu que ce dernier les avantage économiquement.

Pour l’opinion internationale, il a toujours été question de jouer une diplomatie qui protège au maximum les intérêts des dominateurs s’il le faut afin d’éviter d’être auteurs des violences et violations des droits de l’homme même s’il est clair que les droits fondamentaux des dominés sont bafoués.

Si telles sont les motivations de chaque acteur dans cette crise sociopolitique, alors que devons-nous faire pour la résoudre ? Pour Nouvelle Vision, seule une solution économique pourra résoudre cette crise politique.

Quelle est alors cette  proposition ?

Pour le gouvernement, il s’agira d’ouvrir de vrais chantiers économiques pouvant créer des emplois aux nationaux avec des améliorations des conditions de vie et de travail et des infrastructures répondant aux besoins fondamentaux du peuple (santé, éducation, justice…) en y associant les leaders de l’opposition et des autres partis et mouvements politiques. Cette solution donnera au peuple un soulagement économiquement et social pouvant réduire voire enterrer sa colère et son soulèvement  contre le régime et ainsi devenir tolérant même au départ de ce dernier. Elle permettra également de consolider la collaboration entre les leaders de tout bord, développant ainsi la culture de la confiance mutuelle et de la discipline dans la gestion des affaires de l’Etat.

Pour les leaders de l’opposition, il s’agira d’accepter servir la nation dans la nouvelle équipe gouvernante et de prouver leur attachement au peuple et leurs capacités de gestions dans les missions et responsabilités qui leurs seront confiées.

Pour le reste du peuple il s’agira de saisir les opportunités d’emploi et de se mettre au travail avec discipline et abnégation afin de sortir de la misère et de se créer des conditions socioéconomiques acceptables.

Pour la Diaspora, il s’agira de saisir les nouvelles mesures incitatives aux investissements de la diaspora venant ainsi en appui à la création d’emplois et favorisant le retour de la compétence afin de lancer la grande saison des grands travaux conduisant à une amorce de développement extraordinaire du Togo.

Pour les multinationaux, il s’agira de démontrer leur sensibilité à la crise que traverse le peuple togolais en acceptant la révision des conditions de vie et de travail des nationaux voire la création de nouvelles opportunités d’emploi garantissant une stabilité politique indispensable à celle de leurs investissements.

Pour l’opinion internationale, il s’agira d’un accompagnement technique et concret passant par la révision des dettes publiques et des clauses internationales d’échanges commerciales pouvant réduire les abus et négociations unilatérales et garantir un environnement de développement capable de maintenir la paix dans la sous-région et de résoudre les problèmes d’immigration dont font face les pays occidentaux.

Chers frères et sœurs et amis du Togo, 2018 à 2020 peuvent devenir les années les plus décisives dans l’histoire du Togo et de l’Afrique. Mais cela ne pourra advenir que :

  • Lorsque la sincérité et la bonne foi de chaque acteur l’emporteront sur le caractère hypocrite de toutes les parties prenantes.
  • Lorsque l’armée bénéficiera d’une amélioration des conditions de vie et de travail et des réformes permettant de promouvoir son caractère républicain.
  • Lorsque le réveil national mettant en avant la discipline et le travail bien fait pour la construction d’une nation émergée deviendra la devise et le désir de chaque citoyen au détriment des fausses guerres de religion, d’ethnies et d’appartenance politique.
  • Lorsque la mode deviendra celle de se mettre ensemble pour réussir et non de s’écarter pour décourager son prochain ou se déchirer.
  • Lorsque le pardon, la tolérance et l’amour du prochain domineront dans nos cœurs et que notre plus ardent désir sera de servir notre nation.

Voici alors ce que propose Nouvelle Vision pour sortir le Togo de la crise politique et garantir une amorce de développement réel au Togo et dans le reste du continent.

Que le tout puissant nous accorde tous la sagesse de comprendre ces lignes, que sa volonté se fasse et qu’il bénisse le Togo.

Contact : nouvellevisiontogo@gmail.com Tel : (+228) 90265707

Related Topics
Auteur
Par
@
Related Posts

In The News

Actu Video

météo
Mercredi
30° 25°
17 km/h
La pluie:1.1mm
Humidité:83%
Niege:4700m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

08:50h/20:55h
Jeudi
29° 24°
9 km/h
La pluie:4.3mm
Humidité:84%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

09:38h/21:43h
Vendredi
30° 24°
14 km/h
La pluie:1.6mm
Humidité:83%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

10:24h/22:31h
tiempo.com   +info

Actu Video

météo
Mercredi
30° 25°
17 km/h
La pluie:1.1mm
Humidité:83%
Niege:4700m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

08:50h/20:55h
Jeudi
29° 24°
9 km/h
La pluie:4.3mm
Humidité:84%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

09:38h/21:43h
Vendredi
30° 24°
14 km/h
La pluie:1.6mm
Humidité:83%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

10:24h/22:31h
tiempo.com   +info

Dr. Kodjovi Aubin Thon et sa Nouvelle Vision proposent une solution économique pour résoudre la crise politique au Togo

25th octobre, 2017

En marge de la rencontre des Chefs d’Etat de la CEDEAO sur la monnaie unique dans l’espace communautaire qui s’est tenue à Niamey ce mardi, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire et Mahamadou Issoufou du Niger se sont officiellement prononcé sur la crise sociopolitique qui secoue le Togo. Selon eux, il est nécessaire de procéder aux réformes constitutionnelles notamment la limitation du mandat présidentiel à deux et le scrutin à deux tours ; en plus de cela ils préconisent la liberté de manifestation.

Dans la diversité des propositions de sortie de crise, Dr Aubin THON président du mouvement Nouvelle Vision (NOVI) pense que les raisons qui sous-tendent cette crise sont ailleurs. Il estime qu’il faille faire un diagnostic plus poussé du problème togolais pour en sortir des solutions qui mettraient fin au cycle indéfini des crises politiques dans le pays.

Notre Rédaction vous livre l’intégralité de la proposition de Dr Thon, résidant aux Etats-Unis d’Amérique.

Depuis quelques semaines, notre nation le Togo est devenue le théâtre de plusieurs manifestations politiques en Afrique et dans le reste de la diaspora. Malgré toutes les marches de revendication jusqu’à ce jour, il semble qu’aucune solution satisfaisante n’ait été trouvé pour résoudre la crise sociopolitique que traverse notre chère nation le Togo.

Faudra-t-il continuer à multiplier et à intensifier les marches de protestations jusqu’à l’obtention des revendications des uns ? Faudra-t-il continuer à maintenir la pression sous caution de protéger l’intégrité du peuple à travers l’application des textes constitutionnels pour ou contre le peuple, ou, faudra-t-il trouver un terrain d’entente entre les partis afin de privilégier l’intérêt du peuple ?

Telles sont les questions que se posent plusieurs togolais et amis du Togo soucieux de voir une retombée satisfaisante à la crise sociopolitique que traverse notre pays le Togo.

Pour Dr. Kodjovi Aubin Thon et son mouvement Nouvelle Vision, à travers sa lettre ouverte du 01 Octobre 2017, il s’agissait de faire appel à la Diaspora pour créer un cadre de réflexion pouvant conduire à une proposition de sortie de crise. Cet appel n’a pas eu de réactions ou d’actions visibles/concrètes de la part des togolais de la Diaspora. Cependant, malgré ce manque de réaction que nous pouvons comprendre, Nouvelle Vision continue sa lutte pour le peuple en proposant son plan de sortie de crise.

Pour nous, il faut une solution économique pour résoudre le problème politique au Togo.

La démarche de la Nouvelle Vision sera menée en trois phases. En première phase, il s’agira de faire une analyse profonde et dépassionnée permettant de déceler les réels problèmes et facteurs historiques qui sont à la base du soulèvement d’une partie du peuple et de la résistance de l’autre. En second lieu, il s’agira d’identifier les grands acteurs de cette crise et d’investiguer sur les véritables motivations ou intérêts que poursuit chacun d’eux. En troisième lieu, il sera question de trouver la solution objective pouvant satisfaire les finalités identifiées et assurer le développement du peuple.

Et enfin, la compilation des solutions aux finalités des différents acteurs de cette crise permettra à la Nouvelle Vision de définir l’Ultime Plan de Sortie de la crise. Voici en quelques lignes, les détails du plan proposé par Nouvelle Vision :

Etape 1 : Quelles sont les fondements et les facteurs historiques qui ont conduit à cette crise ?

Passant par la frustration d’une opposition qui combat sans succès un régime dirigé par la même famille depuis 50 ans, aux modifications jugées arbitraires portées à une Constitution préalablement votée à plus de 97% par le peuple pour arriver au non-respect par les partis, des accords et conventions signés pour une amélioration des conditions des citoyens, il est évident que le réel problème à la base de cette crise se résume au constat d’une stratégie de gouvernance laissant croire ou laissant déduire que le régime portant à sa tête la famille Gnassingbé depuis plus de 50 ans, n’est pas favorable à une quelconque alternance malgré, les défaillances de gouvernance conduisant à une intensification de la pauvreté  d’une majorité presque laissée pour compte au profit d’une minorité abusante.

Phase 2 : Quels sont les plus grands acteurs de cette crise politique et quelles sont leurs intérêts ou finalités ?

Il s’agit:

  1. Du régime Unir (RPT/UNIR)
  2. Des leaders de l’opposition
  3. Du reste du peuple
  4. De la Diaspora
  5. Des multinationaux
  6. De l’opinion internationale

Pour le Régime Unir, notre analyse aboutit à une déduction d’une minorité cherchant à maintenir le pouvoir exécutif et à user de ses prérogatives pour se protéger contre toute éventuelle réplique ayant pour source les défaillances, abus et peines causés intentionnellement ou non contre le reste du peuple.

Pour les leaders de l’opposition, on en déduit qu’il faut que ces revendications permettent de finir avec l’invincibilité des urnes afin d’accéder à une alternance pouvant garantir un meilleur avenir pour le peuple togolais.

Pour le reste du peuple, il faut que le régime change pour espérer avoir une amélioration des conditions de vie, un respect des droits fondamentaux et un respect de la démocratie.

Pour la Diaspora, il faut un changement de la mauvaise gouvernance afin de permettre aux nationaux d’améliorer leur situation économique et d’alléger la charge financière des familles supportées par la diaspora depuis des décennies et aussi permettre une ouverture d’investissement sécurisé pouvant accroitre le désir d’investir chez soi et le retour de la compétence de la diaspora créant ainsi une réelle valeur ajouté à l’économie du pays.

Pour les multinationaux, il faudrait maintenir un régime qui garantit leur investissement peu importe son mode de gouvernance pourvu que ce dernier les avantage économiquement.

Pour l’opinion internationale, il a toujours été question de jouer une diplomatie qui protège au maximum les intérêts des dominateurs s’il le faut afin d’éviter d’être auteurs des violences et violations des droits de l’homme même s’il est clair que les droits fondamentaux des dominés sont bafoués.

Si telles sont les motivations de chaque acteur dans cette crise sociopolitique, alors que devons-nous faire pour la résoudre ? Pour Nouvelle Vision, seule une solution économique pourra résoudre cette crise politique.

Quelle est alors cette  proposition ?

Pour le gouvernement, il s’agira d’ouvrir de vrais chantiers économiques pouvant créer des emplois aux nationaux avec des améliorations des conditions de vie et de travail et des infrastructures répondant aux besoins fondamentaux du peuple (santé, éducation, justice…) en y associant les leaders de l’opposition et des autres partis et mouvements politiques. Cette solution donnera au peuple un soulagement économiquement et social pouvant réduire voire enterrer sa colère et son soulèvement  contre le régime et ainsi devenir tolérant même au départ de ce dernier. Elle permettra également de consolider la collaboration entre les leaders de tout bord, développant ainsi la culture de la confiance mutuelle et de la discipline dans la gestion des affaires de l’Etat.

Pour les leaders de l’opposition, il s’agira d’accepter servir la nation dans la nouvelle équipe gouvernante et de prouver leur attachement au peuple et leurs capacités de gestions dans les missions et responsabilités qui leurs seront confiées.

Pour le reste du peuple il s’agira de saisir les opportunités d’emploi et de se mettre au travail avec discipline et abnégation afin de sortir de la misère et de se créer des conditions socioéconomiques acceptables.

Pour la Diaspora, il s’agira de saisir les nouvelles mesures incitatives aux investissements de la diaspora venant ainsi en appui à la création d’emplois et favorisant le retour de la compétence afin de lancer la grande saison des grands travaux conduisant à une amorce de développement extraordinaire du Togo.

Pour les multinationaux, il s’agira de démontrer leur sensibilité à la crise que traverse le peuple togolais en acceptant la révision des conditions de vie et de travail des nationaux voire la création de nouvelles opportunités d’emploi garantissant une stabilité politique indispensable à celle de leurs investissements.

Pour l’opinion internationale, il s’agira d’un accompagnement technique et concret passant par la révision des dettes publiques et des clauses internationales d’échanges commerciales pouvant réduire les abus et négociations unilatérales et garantir un environnement de développement capable de maintenir la paix dans la sous-région et de résoudre les problèmes d’immigration dont font face les pays occidentaux.

Chers frères et sœurs et amis du Togo, 2018 à 2020 peuvent devenir les années les plus décisives dans l’histoire du Togo et de l’Afrique. Mais cela ne pourra advenir que :

  • Lorsque la sincérité et la bonne foi de chaque acteur l’emporteront sur le caractère hypocrite de toutes les parties prenantes.
  • Lorsque l’armée bénéficiera d’une amélioration des conditions de vie et de travail et des réformes permettant de promouvoir son caractère républicain.
  • Lorsque le réveil national mettant en avant la discipline et le travail bien fait pour la construction d’une nation émergée deviendra la devise et le désir de chaque citoyen au détriment des fausses guerres de religion, d’ethnies et d’appartenance politique.
  • Lorsque la mode deviendra celle de se mettre ensemble pour réussir et non de s’écarter pour décourager son prochain ou se déchirer.
  • Lorsque le pardon, la tolérance et l’amour du prochain domineront dans nos cœurs et que notre plus ardent désir sera de servir notre nation.

Voici alors ce que propose Nouvelle Vision pour sortir le Togo de la crise politique et garantir une amorce de développement réel au Togo et dans le reste du continent.

Que le tout puissant nous accorde tous la sagesse de comprendre ces lignes, que sa volonté se fasse et qu’il bénisse le Togo.

Contact : nouvellevisiontogo@gmail.com Tel : (+228) 90265707

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop