La dengue sévit à Lomé, le ministère de la Santé rassure les populations

Le Ministère de la Santé a fait cas de plusieurs cas de dengue depuis le début de l’année, dans Lomé Commune notamment. Une maladie qui s’apparente au paludisme, mortelle dans 2,5% des cas, et qui peut évoluer vers une forme hémorragique.

2,5% de trop. Assez donc pour que le département dirigé par le Pr Moustapha Mijiyawa active sa cellule de riposte. La Division de la Surveillance Intégrée des Urgences Sanitaires et de la Riposte a été sollicitée et mène une campagne de sensibilisation auprès des populations.

En effet, rassure le Ministère de la Santé, il y a pas de quoi s’alarmer. Les populations ne doivent donc pas céder à la panique et elles doivent suivre des mesures plutôt simples. La dengue étant transmise à l’homme par des moustiques, le moyen de protection le plus efficace demeure l’utilisation de moustiquaires. La Direction de la Surveillance invite également à l’élimination des déchets solides et à l’assainissement de son environnement pour stopper la prolifération de la maladie.

Le gouvernement a annoncé une campagne nationale de distribution de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA). Prévue se dérouler du 09 au 13 août, elle devrait permettre, de circonscrire la dengue et de protéger les populations sur toute l’étendue du territoire.

Boris Cyriaque

Auteur
Par
@

In The News

Actu Video

Actu Video

La dengue sévit à Lomé, le ministère de la Santé rassure les populations

4th juillet, 2017

Le Ministère de la Santé a fait cas de plusieurs cas de dengue depuis le début de l’année, dans Lomé Commune notamment. Une maladie qui s’apparente au paludisme, mortelle dans 2,5% des cas, et qui peut évoluer vers une forme hémorragique.

2,5% de trop. Assez donc pour que le département dirigé par le Pr Moustapha Mijiyawa active sa cellule de riposte. La Division de la Surveillance Intégrée des Urgences Sanitaires et de la Riposte a été sollicitée et mène une campagne de sensibilisation auprès des populations.

En effet, rassure le Ministère de la Santé, il y a pas de quoi s’alarmer. Les populations ne doivent donc pas céder à la panique et elles doivent suivre des mesures plutôt simples. La dengue étant transmise à l’homme par des moustiques, le moyen de protection le plus efficace demeure l’utilisation de moustiquaires. La Direction de la Surveillance invite également à l’élimination des déchets solides et à l’assainissement de son environnement pour stopper la prolifération de la maladie.

Le gouvernement a annoncé une campagne nationale de distribution de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA). Prévue se dérouler du 09 au 13 août, elle devrait permettre, de circonscrire la dengue et de protéger les populations sur toute l’étendue du territoire.

Boris Cyriaque

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop