La “Déclaration de Libreville”, nouvelle boussole sur l’environnement en Afrique

Les ministres africains de l’environnement ont adopté, le 16 juin dernier à Libreville, un nouvel instrument portant sur l’investissement dans les solutions environnementales novatrices dit “Déclaration de Libreville”. Cet instrument qui est perçu comme la nouvelle boussole sur l’environnement en Afrique accorde une place de choix à l’économie verte comme facteur de création d’emplois et de richesses, l’accroissement de la productivité et à l’amélioration de la santé et de la compétitivité. Bref, l’économie verte peut contribuer à l’augmentation des revenus des Etats d’Afrique.

Dans la déclaration finale, les ministres en charge de l’environnement ont mis l’accent sur la nécessité pour la CMAE d’élaborer une stratégie et politique pour l’égalité des sexes afin de répondre aux besoins particuliers des personnes les plus vulnérables, notamment les femmes et les enfants.

Pour ce faire, un appel a été lancé à la société civile, aux entreprises, aux industries ainsi qu’au secteur privé en Afrique à s’engager, individuellement et collectivement, à faire de l’Afrique un continent exempt de pollution et à jouer un rôle plus proactif dans la réalisation des Objectifs du développement durable.

La Commission de l’Union africaine, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), la Commission économique pour l’Afrique et d’autres partenaires doivent aider les Etats membres à élaborer un document stratégique pour reproduire et transposer des politiques et programmes axés sur l’économie circulaire et l’économie verte en vue de favoriser la croissance d’entreprises durables.

En 2018, le PNUE organisera un forum interministériel de haut niveau sur l’économie circulaire en vue de promouvoir l’économie verte comme moteur essentiel de la transition économique en Afrique.

Marie-Hélène

Related Topics
Auteur
Par
@
Related Posts

In The News

Association FRALOM

Association FRALOM

Catégories

Actu Video

météo
Mercredi
27° 22°
20 km/h
Humidité:87%
Niege:4700m.
Pression:1012mb
Jeudi
27° 22°
20 km/h
Humidité:85%
Niege:4700m.
Pression:1012mb
Vendredi
28° 23°
19 km/h
Humidité:86%
Niege:4600m.
Pression:1012mb
tiempo.com   +info

Association FRALOM

Association FRALOM

Catégories

Actu Video

météo
Mercredi
27° 22°
20 km/h
Humidité:87%
Niege:4700m.
Pression:1012mb
Jeudi
27° 22°
20 km/h
Humidité:85%
Niege:4700m.
Pression:1012mb
Vendredi
28° 23°
19 km/h
Humidité:86%
Niege:4600m.
Pression:1012mb
tiempo.com   +info

La “Déclaration de Libreville”, nouvelle boussole sur l’environnement en Afrique

18th juin, 2017

Les ministres africains de l’environnement ont adopté, le 16 juin dernier à Libreville, un nouvel instrument portant sur l’investissement dans les solutions environnementales novatrices dit “Déclaration de Libreville”. Cet instrument qui est perçu comme la nouvelle boussole sur l’environnement en Afrique accorde une place de choix à l’économie verte comme facteur de création d’emplois et de richesses, l’accroissement de la productivité et à l’amélioration de la santé et de la compétitivité. Bref, l’économie verte peut contribuer à l’augmentation des revenus des Etats d’Afrique.

Dans la déclaration finale, les ministres en charge de l’environnement ont mis l’accent sur la nécessité pour la CMAE d’élaborer une stratégie et politique pour l’égalité des sexes afin de répondre aux besoins particuliers des personnes les plus vulnérables, notamment les femmes et les enfants.

Pour ce faire, un appel a été lancé à la société civile, aux entreprises, aux industries ainsi qu’au secteur privé en Afrique à s’engager, individuellement et collectivement, à faire de l’Afrique un continent exempt de pollution et à jouer un rôle plus proactif dans la réalisation des Objectifs du développement durable.

La Commission de l’Union africaine, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), la Commission économique pour l’Afrique et d’autres partenaires doivent aider les Etats membres à élaborer un document stratégique pour reproduire et transposer des politiques et programmes axés sur l’économie circulaire et l’économie verte en vue de favoriser la croissance d’entreprises durables.

En 2018, le PNUE organisera un forum interministériel de haut niveau sur l’économie circulaire en vue de promouvoir l’économie verte comme moteur essentiel de la transition économique en Afrique.

Marie-Hélène

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop