La CNDH doit prendre ses responsabilités selon le RAOTEDH

Dans un communiqué rendu public ce 23 août, le Réseau  des Associations et ONGs  Togolaises pour l’Education aux Droits de l’Homme (RAOTEDH) a condamné les violences inouïes exercées par les forces de l’ordre contre les manifestants de la marche pacifique organisée par le Parti National Panafricain (PNP) le 19 Aout 2017 dans cinq villes du Togo pour réclamer le retour à la constitution de 1992 et le vote de la diaspora.                  

Le RAOTEDH s’étonne que le ministère garant de la sécurité n’ait pas su canaliser les manifestants et les a  plutôt réprimés occasionnant ainsi des pertes en vies humaines et des blessés. 

Selon cette organisation, le Togo aurait pu faire économie de ces pertes en vies humaines, des blessés et des dégâts au regard de l’Accord Politique Global (APG) du 20 Aout 2006 ; les recommandations de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) de 2012 ; et, les recommandations de l’atelier de Haut-Commissariat  de la Consolidation et la Réconciliation de l’Unité Nationale (HCCRUN) organisé récemment à l’hôtel Radisson Blue.                         

En outre le RAOTEDH exhorte le gouvernement à mettre en application les lois de la république autorisant les manifestations publiques et pacifiques, prendre toutes ses dispositions pour ramener très rapidement la paix et la quiétude au sein de la population en trouvant un terrain  d’entente avec le PNP et par  ricochet toutes les parties prenantes de la vie politique du Togo,           poursuivre les auteurs de ces crimes perpétrés chaque fois qu’il y a des manifestations publiques et pacifiques au Togo.   

Pour conclure, le RAOTEDH exhorte la Commission Nationale des droits de l’homme (CNDH) à prendre ses responsabilités, en tant qu’institution nationale de défense, de protection et de promotion des droits de l’homme à œuvrer pour que toutes les violations de droits de l’homme commises pendant ces manifestations soient renseignées et que les auteurs soient punis.                                                                                                 

Elle demande au PNP et à tous les partis politiques de rassurer et d’assurer que la vie de leurs militants soit préservée lors des manifestations pacifiques.

Anderson AKUE

Related Topics
Auteur
Par
@
Related Posts

In The News

Association FRALOM

Association FRALOM

Catégories

Actu Video

météo
Samedi
28° 23°
17 km/h
Humidité:85%
Niege:4600m.
Pression:1014mb
Dimanche
29° 23°
18 km/h
Humidité:86%
Niege:4600m.
Pression:1013mb
Lundi
28° 24°
19 km/h
Humidité:86%
Niege:4600m.
Pression:1012mb
tiempo.com   +info

Association FRALOM

Association FRALOM

Catégories

Actu Video

météo
Samedi
28° 23°
17 km/h
Humidité:85%
Niege:4600m.
Pression:1014mb
Dimanche
29° 23°
18 km/h
Humidité:86%
Niege:4600m.
Pression:1013mb
Lundi
28° 24°
19 km/h
Humidité:86%
Niege:4600m.
Pression:1012mb
tiempo.com   +info

La CNDH doit prendre ses responsabilités selon le RAOTEDH

23rd août, 2017

Dans un communiqué rendu public ce 23 août, le Réseau  des Associations et ONGs  Togolaises pour l’Education aux Droits de l’Homme (RAOTEDH) a condamné les violences inouïes exercées par les forces de l’ordre contre les manifestants de la marche pacifique organisée par le Parti National Panafricain (PNP) le 19 Aout 2017 dans cinq villes du Togo pour réclamer le retour à la constitution de 1992 et le vote de la diaspora.                  

Le RAOTEDH s’étonne que le ministère garant de la sécurité n’ait pas su canaliser les manifestants et les a  plutôt réprimés occasionnant ainsi des pertes en vies humaines et des blessés. 

Selon cette organisation, le Togo aurait pu faire économie de ces pertes en vies humaines, des blessés et des dégâts au regard de l’Accord Politique Global (APG) du 20 Aout 2006 ; les recommandations de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) de 2012 ; et, les recommandations de l’atelier de Haut-Commissariat  de la Consolidation et la Réconciliation de l’Unité Nationale (HCCRUN) organisé récemment à l’hôtel Radisson Blue.                         

En outre le RAOTEDH exhorte le gouvernement à mettre en application les lois de la république autorisant les manifestations publiques et pacifiques, prendre toutes ses dispositions pour ramener très rapidement la paix et la quiétude au sein de la population en trouvant un terrain  d’entente avec le PNP et par  ricochet toutes les parties prenantes de la vie politique du Togo,           poursuivre les auteurs de ces crimes perpétrés chaque fois qu’il y a des manifestations publiques et pacifiques au Togo.   

Pour conclure, le RAOTEDH exhorte la Commission Nationale des droits de l’homme (CNDH) à prendre ses responsabilités, en tant qu’institution nationale de défense, de protection et de promotion des droits de l’homme à œuvrer pour que toutes les violations de droits de l’homme commises pendant ces manifestations soient renseignées et que les auteurs soient punis.                                                                                                 

Elle demande au PNP et à tous les partis politiques de rassurer et d’assurer que la vie de leurs militants soit préservée lors des manifestations pacifiques.

Anderson AKUE

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop