Braquage tragique à Assigamé, une piste majeure à exploiter

Des bandits munis d’armes automatiques ont braqué une boutique tenue par des commerçants nigériens au grand marché de Lomé ce mardi en fin de matinée. La boutique est non loin d’Ecobank du grand marché.

Ce braquage a tourné à la tragédie faisant quatre morts (2 nigériens, un yorouba et un braqueur) et plusieurs blessés par balles.

Selon une source proche de la communauté nigérienne, les braqueurs ont emporté de l’argent liquide et abattu de sang-froid les nigériens dans leur boutique.

L’intervention des forces de sécurité a permis de tuer un braqueur, et la découverte d’un indice (voir photo) capital pouvant permettre d’identifier les propriétaires de l’arme ayant servi à l’opération.

Pour information, la communauté nigérienne au Togo est l’une des plus dynamiques en termes d’échanges commerciaux et d’activités dans le secteur informel.

Des acquis à valoriser

Avec l’opération d’identification des armes à feu effectuée il y a environ cinq ans et qui continue tous les jours, la commission nationale de lutte contre la prolifération et le commerce illicite des armes légères de petit calibre dispose d’une base de données fiable pour renseigner les autorités en charge de la sécurité et de la protection civile.

Le chargeur de balles recueilli sur le terrain par les forces de sécurité montre à suffisance que ce n’est pas une arme artisanale qui a servi au braquage de ce mardi ; c’est plutôt une arme automatique et donc facile à identifier.

En plus, le ministère en charge de la sécurité dispose d’une police scientifique qui travaille avec du matériel de dernière technologie. Un atout à valoriser si la bonne foi des autorités policières est au rendez-vous.

La pièce à conviction laissée par les bandits est un challenge pour le ministère en charge de la sécurité et de la protection civile pour rassurer les populations que cette fois-ci l’enquête aura une suite heureuse.

Anderson AKUE

Related Topics
Auteur
Par
@
Related Posts

In The News

Actu Video

météo
Mercredi
30° 25°
17 km/h
La pluie:1.1mm
Humidité:83%
Niege:4700m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

08:50h/20:55h
Jeudi
29° 24°
9 km/h
La pluie:4.3mm
Humidité:84%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

09:38h/21:43h
Vendredi
30° 24°
14 km/h
La pluie:1.6mm
Humidité:83%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

10:24h/22:31h
tiempo.com   +info

Actu Video

météo
Mercredi
30° 25°
17 km/h
La pluie:1.1mm
Humidité:83%
Niege:4700m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

08:50h/20:55h
Jeudi
29° 24°
9 km/h
La pluie:4.3mm
Humidité:84%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

09:38h/21:43h
Vendredi
30° 24°
14 km/h
La pluie:1.6mm
Humidité:83%
Niege:4500m.
Pression:1010mb
Sunrise/Sunset
05:46h/17:35h

10:24h/22:31h
tiempo.com   +info

Braquage tragique à Assigamé, une piste majeure à exploiter

3rd octobre, 2017

Des bandits munis d’armes automatiques ont braqué une boutique tenue par des commerçants nigériens au grand marché de Lomé ce mardi en fin de matinée. La boutique est non loin d’Ecobank du grand marché.

Ce braquage a tourné à la tragédie faisant quatre morts (2 nigériens, un yorouba et un braqueur) et plusieurs blessés par balles.

Selon une source proche de la communauté nigérienne, les braqueurs ont emporté de l’argent liquide et abattu de sang-froid les nigériens dans leur boutique.

L’intervention des forces de sécurité a permis de tuer un braqueur, et la découverte d’un indice (voir photo) capital pouvant permettre d’identifier les propriétaires de l’arme ayant servi à l’opération.

Pour information, la communauté nigérienne au Togo est l’une des plus dynamiques en termes d’échanges commerciaux et d’activités dans le secteur informel.

Des acquis à valoriser

Avec l’opération d’identification des armes à feu effectuée il y a environ cinq ans et qui continue tous les jours, la commission nationale de lutte contre la prolifération et le commerce illicite des armes légères de petit calibre dispose d’une base de données fiable pour renseigner les autorités en charge de la sécurité et de la protection civile.

Le chargeur de balles recueilli sur le terrain par les forces de sécurité montre à suffisance que ce n’est pas une arme artisanale qui a servi au braquage de ce mardi ; c’est plutôt une arme automatique et donc facile à identifier.

En plus, le ministère en charge de la sécurité dispose d’une police scientifique qui travaille avec du matériel de dernière technologie. Un atout à valoriser si la bonne foi des autorités policières est au rendez-vous.

La pièce à conviction laissée par les bandits est un challenge pour le ministère en charge de la sécurité et de la protection civile pour rassurer les populations que cette fois-ci l’enquête aura une suite heureuse.

Anderson AKUE

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop