La BCEAO lance un nouveau billet de 50 000 francs CFA, le 30 Avril

A partir du 30 avril prochain, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) mettra en circulation un billet de 50 000 francs CFA selon les propos de son Directeur des activités fiduciaires M. Diakité à Dakar. Ce nouveau billet est émis dans le cadre du 52ème anniversaire de l’institution.

Le nouveau billet, de couleur orangée, présente « toutes les garanties de sécurité », selon M. Diakité. Le choix de la couleur répond au souci de ne pas confondre le nouveau billet avec les autres billets déjà mis en circulation par la BCEAO, a expliqué M. Diakité, qui a présenté les aspects techniques de la nouvelle coupure. Comme les autres en circulation dans les huit pays de la BCEAO, la coupure a le poisson-scie comme motif principal. Elle est inspirée « des technologies de l’information et de la communication, illustrées par la manipulation d’une tablette tactile », a-t-il expliqué.

Au verso, la savane est retenue, avec la famille du lion au bord d’un marais. « Ainsi, les éléments de sécurité incorporés permettent au grand public et aux professionnels, chacun en ce qui le concerne, d’authentifier la coupure », a dit le Directeur des activités fiduciaires de la BCEAO.

Une campagne de communication sera lancée dans les prochains jours pour familiariser le public avec le nouveau billet.

Un billet que ne supporte pas Christian Kaboré, le président du Faso

Une monnaie commune, autre que le FCFA, permettra aux Etats membres de la CEDEAO de ’’réaffirmer’’ leur ’’indépendance’’, a déclaré le 17 mars le président du Faso Roch Kaboré qui plaide pour que cela soit fait ’’à moyen terme’’.

’’C’est un gros défi lancé aux présidents de réfléchir pour qu’ensemble nous puissions avoir une monnaie. Cela nous permettra de réaffirmer notre indépendance, d’avoir une politique monétaire propre à nous et non pas attelée à une autre monnaie telle que l’Euro’’, a déclaré Roch Marc Christian Kaboré.

Le président du Faso s’exprimait vendredi, en marge de la clôture du 5ème Forum international Afrique développement, à Casablanca au Maroc.

Plus de cinquante ans après les indépendances, seize pays d’Afrique central et de l’ouest ont toujours l’obligation de déposer 50 % de leurs réserves de change auprès du Trésor public français, en échange d’une «garantie de stabilité» entre le FCFA et l’Euro.

De plus en plus de leaders africains et des organisations de la société civile, appellent à la création d’une monnaie propre à l’Afrique à la place du FCFA, monnaie coloniale créée en 1945 par la France.

’’Je ne peux pas affirmer que cela sera fait d’ici 2020 (prévision de la CEDEAO, ndlr). Mais c’est un débat sur lequel il faut garder l’œil ouvert pour le faire à moyen terme’’, a ajouté le président Kaboré, toujours cité par le quotidien public burkinabé Sidwaya.

Boris Cyriaque

Related Topics
Auteur
Par
@
Related Posts

In The News

Actu Video

Actu Video

La BCEAO lance un nouveau billet de 50 000 francs CFA, le 30 Avril

3rd avril, 2017

A partir du 30 avril prochain, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) mettra en circulation un billet de 50 000 francs CFA selon les propos de son Directeur des activités fiduciaires M. Diakité à Dakar. Ce nouveau billet est émis dans le cadre du 52ème anniversaire de l’institution.

Le nouveau billet, de couleur orangée, présente « toutes les garanties de sécurité », selon M. Diakité. Le choix de la couleur répond au souci de ne pas confondre le nouveau billet avec les autres billets déjà mis en circulation par la BCEAO, a expliqué M. Diakité, qui a présenté les aspects techniques de la nouvelle coupure. Comme les autres en circulation dans les huit pays de la BCEAO, la coupure a le poisson-scie comme motif principal. Elle est inspirée « des technologies de l’information et de la communication, illustrées par la manipulation d’une tablette tactile », a-t-il expliqué.

Au verso, la savane est retenue, avec la famille du lion au bord d’un marais. « Ainsi, les éléments de sécurité incorporés permettent au grand public et aux professionnels, chacun en ce qui le concerne, d’authentifier la coupure », a dit le Directeur des activités fiduciaires de la BCEAO.

Une campagne de communication sera lancée dans les prochains jours pour familiariser le public avec le nouveau billet.

Un billet que ne supporte pas Christian Kaboré, le président du Faso

Une monnaie commune, autre que le FCFA, permettra aux Etats membres de la CEDEAO de ’’réaffirmer’’ leur ’’indépendance’’, a déclaré le 17 mars le président du Faso Roch Kaboré qui plaide pour que cela soit fait ’’à moyen terme’’.

’’C’est un gros défi lancé aux présidents de réfléchir pour qu’ensemble nous puissions avoir une monnaie. Cela nous permettra de réaffirmer notre indépendance, d’avoir une politique monétaire propre à nous et non pas attelée à une autre monnaie telle que l’Euro’’, a déclaré Roch Marc Christian Kaboré.

Le président du Faso s’exprimait vendredi, en marge de la clôture du 5ème Forum international Afrique développement, à Casablanca au Maroc.

Plus de cinquante ans après les indépendances, seize pays d’Afrique central et de l’ouest ont toujours l’obligation de déposer 50 % de leurs réserves de change auprès du Trésor public français, en échange d’une «garantie de stabilité» entre le FCFA et l’Euro.

De plus en plus de leaders africains et des organisations de la société civile, appellent à la création d’une monnaie propre à l’Afrique à la place du FCFA, monnaie coloniale créée en 1945 par la France.

’’Je ne peux pas affirmer que cela sera fait d’ici 2020 (prévision de la CEDEAO, ndlr). Mais c’est un débat sur lequel il faut garder l’œil ouvert pour le faire à moyen terme’’, a ajouté le président Kaboré, toujours cité par le quotidien public burkinabé Sidwaya.

Boris Cyriaque

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop