Aller vers une réconciliation vraie et durable : Le HCRRUN parcourt le Togo pour préparer les Esprits

Le Haut-commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) sillonne le Togo à travers des séances de sensibilisations et d’informations pour expliquer aux populations la façon dont se passeront les réparations.

A la tête d’une délégation d’acteurs de la société civile bien connus du public, la Présidente du HCRRUN Awa Nana Doboya a parcouru la préfecture des Lacs et celle du Golfe où les populations n’ont pas manqué d’exprimer leurs inquiétudes sur le processus en cours.

A Aného, les populations sont revenues sur la lenteur dans la mise en œuvre des réformes tant prônées par le gouvernement. Pour elles, le gouvernement ne donne pas une envie manifeste d’entamer les réformes comme cela revient dans le discours des ministres.

A la préfecture du Golfe le son de cloche a rimé avec la question de l’impunité qui se poursuit dans le pays. Les populations pensent que le gouvernement devrait donner un signal fort en sanctionnant les auteurs des crimes et violations des droits de l’homme qui continuent par opprimer la population lors de certaines manifestations pacifiques. Pour cette frange de la population, c’est seulement de cette façon qu’on pourra lutter contre l’impunité et se lancer sur un véritable chemin de réconciliation durable dans le pays.

Pour répondre à toutes ces interrogations, la présidente du HCRRUN a exhorté les uns et les autres à s’inscrire dans le processus du pardon tout en ayant à l’esprit que l’Etat du Togo s’est engagé dans un processus de justice transitionnelle. Ce qui ne devrait pas empêcher ceux qui souhaitent aller devant les tribunaux traditionnels d’y aller. Mais tout compte fait, “seul le pardon soigne et guérit “conclue la présidente du HCRRUN.

Rappelons que d’autres missions du HCRRUN sont actuellement en tournées dans les différentes régions et préfectures du Togo pour aller expliquer aux populations en quoi consiste le processus de réparation et obtenir d’elles des suggestions pour mener à bien sa mission de réconcilier les togolais avec l’apport de tout un chacun.

Cette mission explicative se terminera par le début des réparations aux victimes de 2005 avant d’attaquer d’autres catégories de victimes.

Bonaventure N. MAWUVI

Related Topics
Auteur
Par
@
Related Posts

In The News

Association FRALOM

Association FRALOM

Catégories

Actu Video

météo
Mercredi
29° 25°
19 km/h
Humidité:86%
Niege:4600m.
Pression:1013mb
Jeudi
30° 25°
17 km/h
Humidité:85%
Niege:4700m.
Pression:1013mb
Vendredi
29° 25°
16 km/h
Humidité:85%
Niege:4700m.
Pression:1012mb
tiempo.com   +info

Association FRALOM

Association FRALOM

Catégories

Actu Video

météo
Mercredi
29° 25°
19 km/h
Humidité:86%
Niege:4600m.
Pression:1013mb
Jeudi
30° 25°
17 km/h
Humidité:85%
Niege:4700m.
Pression:1013mb
Vendredi
29° 25°
16 km/h
Humidité:85%
Niege:4700m.
Pression:1012mb
tiempo.com   +info

Aller vers une réconciliation vraie et durable : Le HCRRUN parcourt le Togo pour préparer les Esprits

18th mai, 2017

Le Haut-commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) sillonne le Togo à travers des séances de sensibilisations et d’informations pour expliquer aux populations la façon dont se passeront les réparations.

A la tête d’une délégation d’acteurs de la société civile bien connus du public, la Présidente du HCRRUN Awa Nana Doboya a parcouru la préfecture des Lacs et celle du Golfe où les populations n’ont pas manqué d’exprimer leurs inquiétudes sur le processus en cours.

A Aného, les populations sont revenues sur la lenteur dans la mise en œuvre des réformes tant prônées par le gouvernement. Pour elles, le gouvernement ne donne pas une envie manifeste d’entamer les réformes comme cela revient dans le discours des ministres.

A la préfecture du Golfe le son de cloche a rimé avec la question de l’impunité qui se poursuit dans le pays. Les populations pensent que le gouvernement devrait donner un signal fort en sanctionnant les auteurs des crimes et violations des droits de l’homme qui continuent par opprimer la population lors de certaines manifestations pacifiques. Pour cette frange de la population, c’est seulement de cette façon qu’on pourra lutter contre l’impunité et se lancer sur un véritable chemin de réconciliation durable dans le pays.

Pour répondre à toutes ces interrogations, la présidente du HCRRUN a exhorté les uns et les autres à s’inscrire dans le processus du pardon tout en ayant à l’esprit que l’Etat du Togo s’est engagé dans un processus de justice transitionnelle. Ce qui ne devrait pas empêcher ceux qui souhaitent aller devant les tribunaux traditionnels d’y aller. Mais tout compte fait, “seul le pardon soigne et guérit “conclue la présidente du HCRRUN.

Rappelons que d’autres missions du HCRRUN sont actuellement en tournées dans les différentes régions et préfectures du Togo pour aller expliquer aux populations en quoi consiste le processus de réparation et obtenir d’elles des suggestions pour mener à bien sa mission de réconcilier les togolais avec l’apport de tout un chacun.

Cette mission explicative se terminera par le début des réparations aux victimes de 2005 avant d’attaquer d’autres catégories de victimes.

Bonaventure N. MAWUVI

By
@
Aller à la barre d’outils
backtotop